web design Clément Kipoy par Une plate-forme nationale d’associations féministes* Ce vendredi sera la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Malgré la récente ratification de la Convention d’Istanbul, le gouvernement fédéral démantèle actuellement les structures de coordination nationale et locales et met ainsi en danger la réalisation des objectifs de la Convention en Belgique. Colette Braeckman
Les députés nationaux élus au Kongo Central dénoncent la mauvaise gouvernance de cette province 24/11/2016 - 13:39 Dialogue entre Congolais, Émissions / Kongo  Central, les députés nationaux, meilleure gouvernance Gouvernement: le premier ministre Samy Badibanga poursuit les consultations 25/11/2016 - 14:40 Dialogue entre Congolais, Émissions / formation du gouvernement d'union nationale, Samy Badibanga, Consultations RDC: «Une transmission pacifique du pouvoir à l’issue du mandat de Kabila est possible» (ONU) 24/11/2016 - 07:36 Politique, Actualité / François Delattre, Onu, Conseil de sécurité, mandat de Kabila Nouveau gouvernement: l’UNC n’a pas encore décidé pour sa participation 24/11/2016 - 09:55 Politique, Actualité / UNC, Vital Kamerhe, nouveau gouvernement, Juvénal Munubo Réunir les conditions pour des élections apaisées, «responsabilité première» de Samy Badibanga (UE) 24/11/2016 - 11:47 Déploiement du matériel électoral à Kananga 24/11/2016 - 18:18 Tél : 0032 492 500924 Tél : 0032 465 893347 Kinshasa:+243893051200 Email : congoyasikacom@gmail.com 1  Les socialistes ont réagi aux sorties en sens divers des partenaires de majorité à propos des «appels mystère» pour lutter contre les discriminations sur le marché du travail. RDC: «Une transmission pacifique du pouvoir à l’issue du mandat de Kabila est possible» (ONU) Intervenant mercredi 23 novembre à New York devant le Conseil de sécurité, l'ambassadeur de France à l’ONU, François Delattre, a évoqué la possibilité d’«une transmission pacifique du pouvoir à l’issue du mandat de Kabila» en RDC. M. Delattre présentait le rapport de la mission du Conseil de sécurité qu’il a dirigée dans ce pays du 11 au 14 novembre dernier.  «La RDC est à un moment charnière: pour la première fois, une transmission pacifique du pouvoir à l’issue du mandat du président est possible. C’est en soit un motif d’espoir. Mais sa réalisation nécessite que toutes les forces politiques du pays parviennent à s’unir pour répondre aux souhaits du peuple congolais», a déclaré FrancoisDelattre. Pour lui, le dialogue entre les fils et filles de le RDC reste la voie privilégiée pour surmonter les différents qui subsistent. «Deuxième message que nous avons porté: la tenue d’élections libres, justes, crédibles, ouvertes, transparentes, pacifiques et dans le délai le plus court possible, conforme à la constitution, est attendue par tous», a-t-il poursuivi.         Le diplomate français a par ailleurs appelé l’ensemble         des forces politiques à «s’assurer que le pays reste sur         la voie de la paix et du renforcement de ses institutions         démocratiques.» TOUTES VERITES YA LIWA YA HARMINE KUBA NA BRUXELLES SECRET MUNENE 1 MOIS AVANT FIN YA KABILA (NOTION DE LA NATION KONGO) FILIMBI FRAPPE KABILA ET SON NOUVEAU GOUVERNEMENT!