web design Clément Kipoy par Une plate-forme nationale d’associations féministes* Ce vendredi sera la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Malgré la récente ratification de la Convention d’Istanbul, le gouvernement fédéral démantèle actuellement les structures de coordination nationale et locales et met ainsi en danger la réalisation des objectifs de la Convention en Belgique. Colette Braeckman
Les députés nationaux élus au Kongo Central dénoncent la mauvaise gouvernance de cette province 24/11/2016 - 13:39 Dialogue entre Congolais, Émissions / Kongo  Central, les députés nationaux, meilleure gouvernance Gouvernement: le premier ministre Samy Badibanga poursuit les consultations 25/11/2016 - 14:40 Dialogue entre Congolais, Émissions / formation du gouvernement d'union nationale, Samy Badibanga, Consultations RDC: «Une transmission pacifique du pouvoir à l’issue du mandat de Kabila est possible» (ONU) 24/11/2016 - 07:36 Politique, Actualité / François Delattre, Onu, Conseil de sécurité, mandat de Kabila Nouveau gouvernement: l’UNC n’a pas encore décidé pour sa participation 24/11/2016 - 09:55 Politique, Actualité / UNC, Vital Kamerhe, nouveau gouvernement, Juvénal Munubo Réunir les conditions pour des élections apaisées, «responsabilité première» de Samy Badibanga (UE) 24/11/2016 - 11:47 Déploiement du matériel électoral à Kananga 24/11/2016 - 18:18 Tél : 0032 492 500924 Tél : 0032 465 893347 Kinshasa:+243893051200 Email : congoyasikacom@gmail.com 1  Les socialistes ont réagi aux sorties en sens divers des partenaires de majorité à propos des «appels mystère» pour lutter contre les discriminations sur le marché du travail. RDC: Corneille Nangaa évoque l’hypothèse des élections en 2017 Le président de la commission électorale nationale indépendante(CENI) Corneille Nangaa a évoqué lundi 28 novembre l’hypothèse d’organiser les élections en 2017. Il l’a fait savoir au cours d’une audience au bureau du Sénat, affirmant la volonté de la commission électorale d’organiser les élections dans un climat de sérénité. Après cette audience, le rapporteur du Sénat, Flore Musendu, a rendu compte devant les sénateurs des propos tenus par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). «Prenant la parole, le président de la CENI promet de clôturer les opérations d’enrôlement le 31 juillet 2017, de manière à convoquer l’électorat le 30 octobre 2017. Les partenaires, affirme-t-il, exigent que les élections se tiennent en 2017. La CENI avait proposé novembre 2018 mais les politiques ont ramené les scrutins en avril 2018. Mais si les exigences des partenaires étrangers constituent un postulat pour la paix, affirme-t-il, il conviendrait de s’y conformer », a rapporté le sénateur Flore Musendu. Pour Corneille Nangaa, cette hypothèse exigerait une implication totale du Parlement et de la communauté internationale notamment dans la mobilisation et l’augmentation sensible du budget alloué à l’organisation des élections. « Pour le financement extérieur, il déclare compter sur le plaidoyer du Parlement auprès des partenaires étrangers. A ce sujet, précise-t-il, les Nations unies ont déjà mis à          la disposition de la CENI deux avions et 16 hélicoptères.         Il soutient que pour maîtriser le report de la date des élections,        il faut soit fournir beaucoup de moyens, soit organiser deux scrutins        le même jour en décalant le troisième», a déclaré le rapporteur du        Sénat citant encore le président de la CENI. TOUTES VERITES YA LIWA YA HARMINE KUBA NA BRUXELLES SECRET MUNENE 1 MOIS AVANT FIN YA KABILA (NOTION DE LA NATION KONGO) FILIMBI FRAPPE KABILA ET SON NOUVEAU GOUVERNEMENT!